Audi monopolise les pole positions à Dijon

14 juillet 2018

Sous un grand soleil, les qualifications du Championnat de France FFSA GT ont vu les Audi R8 LMS s’emparer des deux pole positions en jeu à Dijon ! Cet après-midi à 13h05, Olivier Pernaut (Audi R8 LMS / ORHES Racing) s’élancera depuis la pole position devant Nicolas Tardif (Alpine A110 / CMR). Dimanche, Grégory Guilvert (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) lui succèdera après avoir pris l’avantage sur son équipier Simon Gachet (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing). 

 

Vendredi, les quarante équipages du Championnat de France FFSA GT disposent de deux séances d’essais libres d’une heure pour prendre la température du Circuit Dijon Prenois. 

 

Sur une piste dépassant 40°C, Jim Pla (Mercedes AMG / AKKA-ASP Team) monopolise rapidement les commandes en signant le meilleur temps du jour après six minutes seulement. Auteur d’un tour en 1’23’’640, le Biterrois devance Mike Parisy (Porsche Cayman / CD Sport) et Nicolas Schatz (Ginetta G55 / Schatz-Lestienne Racing). Sur ses terres, ce dernier domine ensuite la seconde session en 1’24’’213 pour précéder Grégory Guilvert et une nouvelle venue : l’Alpine A110 de l’équipe CMR confiée à Soheil Ayari.  

 

En parallèle, les Am soulignent leurs progrès au fil de la journée. La matinée tourne ainsi à l’avantage d’Olivier Pernaut en 1’25’’280 avant que Stéphane Bremard (Porsche Cayman / FOXO) ne le relaie en 1’25’’025. Tugdual Rabreau (Mercedes AMG / M Racing - YMR) était dans le sillage du meilleur Am sur les deux séances.

 

Q1 – Retrouvez Pernaut à 13h ! 

 

Samedi matin, le soleil est toujours au rendez-vous lorsque les pilotes n°1 s’élancent pour leurs vingt minutes de qualifications. Leader du classement général, Robert Consani (Ginetta G55 / Speed Car) est le premier à signer un temps en 1’24’’735, rapidement battu par Fabien Michal (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing). 

 

Robert Consani réplique, mais il est immédiatement délogé par Douglas Lundberg (Ginetta G55 / Speed Car) et Olivier Pernaut. Nicolas Tardif les relaye au premier rang en 1’23’’514 tandis que Nicolas Gomar (Porsche Cayman / AGS Events) se mêle également à la lutte en tête. 

 

À mi-séance, Olivier Pernaut reprend les commandes en 1’23’’499, juste avant l’apparition d’un drapeau rouge causé par Ronald Basso (BMW M4 / 3Y Technology).

 

La reprise est de courte durée puisqu’une nouvelle interruption est provoquée par Guillaume Maio (Ginetta G55 / GM-Sport). Cela n’empêche toutefois pas Stéphane Tribaudini (Alpine A110 / CMR) et Nigel Greensall (KTM X-Bow / Greensall Motorsport) de se hisser dans le quinté de tête alors qu’il ne reste plus que cinq minutes au chronomètre.

 

Personne ne parvient pourtant à inquiéter Olivier Pernaut. Derrière le pilote de l’Audi R8 LMS de l’ORHES Racing, les Alpine A110 de Nicolas Tardif et Stéphane Tribaudini entourent Sylvain Noël (Porsche Cayman / Racing Technology), remonté à la troisième place lors du sprint final. Le top cinq est complété par Nigel Greensall, suvi par Fabien Michal, Douglas Lundberg, Nicolas Gomar, Robert Consani et Olivier Jouffret (Porsche Cayman / Vic’Team). 

 

Q2 – Guilvert, comme l’an dernier 

 

La seconde séance se montre véritablement animée dès les premiers instants. Les Ginetta G55 sont en verve puisque Benjamin Lariche (Speed Car), Rodolphe Wallgren (Speed Car), Pierre Courroye (Speed Car) et Alexandre Guesdon (GM-Sport) se relaient les premiers aux commandes. 

 

Cette hégémonie prend rapidement fin, sous l’impulsion de Pierre-Alexandre Jean (Alpine A110 / CMR) et des Audi R8 LMS Saintéloc Racing de Lonni Martins, Simon Gachet, Anthony Beltoise et Grégory Guilvert. 

 

Malgré la suppression de son meilleur temps pour non-respect des limites de la piste, Grégory Guilvert n’abdique pas et reproduit un effort en 1’23’’110 pour reprendre son bien. Derrière, son équipier Simon Gachet se rapproche à deux millièmes de seconde tandis que Nicolas Schatz et Thomas Laurent (Mercedes AMG / M Racing – YMR) sont présents dans le top cinq dès leurs premières qualifications en Championnat de France FFSA GT. 

 

Alors que les quatorze premiers se tiennent en moins d’une seconde, Soheil Ayari (Alpine A110 / CMR) provoque un drapeau rouge. Il reste un peu plus de sept minutes lorsque les pilotes retrouvent la piste, mais à l’image de la Q1, les améliorations sont timides, puisque seul Steven Palette (Porsche Cayman / IMSA Performance) se glisse dans les dix premiers. La situation est d’ailleurs identique chez les Am.

 

Grégory Guilvert conserve donc la pole position dominicale devant Simon Gachet et Jim Pla. Derrière les trois Allemandes, Nicolas Schatz et Thomas Laurent précèdent Anthony Beltoise, Lonni Martins, Benjamin Lariche, Soheil Ayari et Steven Palette. Comme à Pau, Clément Dub (Porsche Cayman / Cool Racing) se montre à nouveau le plus rapide des Am en prenant le dessus sur Arnaud Gomez (Maserati GranTurismo / GP 34 by Gemo Motorsport) et Rodolphe Wallgren. 

 

 

Olivier Pernaut (Audi R8 LMS / ORHES Racing) : « Je suis très content de cette première pole position. J’ai pu exploiter pleinement une voiture bien préparée sur une piste claire grâce au travail de toute l’équipe. Nous étions un peu inquiets concernant notre poids, mais cela marche sur un tour. Il faudra toutefois voir la durée de vie des pneus en course. Je pense que ce sera le handicap des Audi et c’est pour cela que je suis rapidement rentré après mon tour. »

 

Grégory Guilvert (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) : « L’an dernier, j’avais signé à Dijon ma seule pole position de la saison. Les conditions climatiques étaient différentes, la voiture aussi, mais c’était déjà avec Saintéloc ! Ce n’était pas une pole facile. Nous avons privilégié le début de séance, car nous savons que nous avons toujours un gros potentiel avec l’Audi sur les deux premiers tours en pneus neufs, mais cela sera plus compliqué en course ! »

Nogaro

30 mars - 2 avril 2018

Pau

11 - 13 mai 2018

Dijon

13 - 15 juillet 2018

Magny-Cours

7 - 9 septembre 2018

Barcelone

28 - 30 septembre 2018

Paul Ricard

12 - 14 octobre 2018