Pla et Beaubelique s’imposent avant l’orage

15 juillet 2018

Sur le Circuit Dijon Prenois, Jim Pla et Jean-Luc Beaubelique (Mercedes AMG / AKKA-ASP Team) se sont imposés pour la deuxième fois de la saison. En l’emportant devant Thomas Laurent / Alexandre Bardinon (Mercedes AMG / M Racing – YMR) et Grégory Guilvert / Fabien Michal (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing), le duo revient à dix points de Benjamin Lariche / Robert Consani (Ginetta G55 / Speed Car), huitièmes aujourd’hui. Chez les Am, Arnaud et Olivier Gomez (Maserati GranTurismo / GP 34 by Gemo Motorsport) ont signé leur première victoire de l’année.

En ce dimanche, le ciel est menaçant sur le Circuit Dijon Prenois. Sur la grille de départ, les Audi R8 LMS de Saintéloc Racing monopolisent la première ligne avec Grégory Guilvert et Simon Gachet. Derrière eux, on retrouve Jim Pla et Nicolas Schatz (Ginetta G55 / Schatz-Lestienne Racing), vainqueur la veille. Éliminés samedi au premier tour, Anthony Beltoise et Olivier Estevès (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) devaient déclarer forfait.

Lorsque le peloton est libéré, les Audi R8 LMS restent aux commandes devant Nicolas Schatz, Jim Pla et Steven Palette (Porsche Cayman / IMSA Performance). Olivier Salam (BMW M4 / SDA Sport – TFT) et Soheil Ayari (Alpine A110 / CMR) perdent gros d’entrée : le premier sort de la piste et le second doit rentrer aux stands en raison d’un problème mécanique.

L’entame de la course voit Grégory Guilvert creuser le trou en tête. Derrière, son équipier Simon Gachet doit contenir les assauts de Jim Pla et de Steven Palette, passés devant Nicolas Schatz. La lutte est tout aussi intense pour les places d’honneur entre Thomas Laurent, Thomas Drouet (Mercedes AMG / AKKA-ASP Team) et Lonni Martins (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing). 

Après seize minutes, Jim Pla parvient à effacer Simon Gachet et revient vite sur Grégory Guilvert, qu’il dépasse dans la foulée. Steven Palette l’imite ensuite alors que Simon Gachet tente de résister à Nicolas Schatz et Thomas Laurent. Remonté au sein du top dix, Julien Piguet (BMW M4 / BMW Team France) rentre aux stands, train avant touché après un accrochage avec Guner Turkmen (KTM X-Bow / Greensall Motorsport), auteur d’un passage dans les graviers un peu plus tôt. 

Dès l’ouverture de la fenêtre des changements de pilotes, Grégory Guilvert s’engouffre immédiatement dans la voie des stands pour passer le témoin à Fabien Michal (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing). Son équipier Simon Gachet lui emboîte le pas un tour plus tard pour être relayé par Bruno Hernandez (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing). Les autres leaders allongent leur relais autant que possible. Lorsque Jim Pla lui cède son volant, Jean-Luc Beaubelique (Mercedes AMG / AKKA-ASP Team) compte sept secondes d’avance sur Mickael Blanchemain (Porsche Cayman / IMSA Performance). Le partenaire de Steven Palette reçoit toutefois une pénalité pour avoir coupé la ligne blanche à la sortie des stands.

Installé en tête, Jean-Luc Beaubelique rentre vite dans le rythme. Derrière lui, Alexandre Bardinon a succédé à Thomas Laurent, mais le jeune pilote se retrouve rapidement sous la pression de Christophe Hamon (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing). Derrière, Fabien Michal et Alain Gaunot (Ginetta G55 / Schatz-Lestienne Racing) débordent Benjamin Ricci (Mercedes AMG / AKKA-ASP Team) pour mettre à leur tour Christophe Hamon en difficulté. 

Dans le dernier quart d’heure, Fabien Michal prend la troisième place à Christophe Hamon, mais son Audi ne trouve pas la faille sur Alexandre Bardinon. Pour la troisième course seulement de sa carrière, Bardinon connaît un apprentissage à toute vitesse puisqu'il est impliqué dans une touchette avec Olivier Pernaut (Audi R8 LMS / Orhes Racing), qui essaie de se dédoubler, avant l'apparition de la pluie

En tête, Jean-Luc Beaubelique use alors de toute son expérience pour sceller sa victoire devant Alexandre Bardinon, résistant jusqu’au bout à Fabien Michal. Grâce à leur performances du weekend, Thomas Laurent, Simon Gachet et Olivier Gomez se voient remettre une montre Certina après l’arrivée. Le Pirelli Challenge revient pour sa part à André Grammatico (BMW M4 / L’Espace Bienvenue), qui a remonté vingt-six places à travers les deux courses organisées à Dijon !

La fin de course permet aussi à Alain Gaunot de s’emparer de la quatrième position devant Stéphane Tribaudini (Alpine A110 / CMR), auteur d’une belle remontée. Sixième, Douglas Lundberg (Ginetta G55 / Speedcar) précédait Christophe Hamon et Robert Consani (Ginetta G55 / Speedcar). Benjamin Ricci et Ronald Basso (BMW M4 / 3Y Racing) complétaient le top dix, suivis par Olivier Gomez, vainqueur chez les Am.

VICTOIRE POUR LES GOMEZ, LA TÊTE POUR AGS

Chez les Am, Clément Dub (Porsche Cayman / Cool Racing) était le mieux placé sur la grille devant Arnaud Gomez et Rodolphe Wallgren (Ginetta G55 / Speed Car). Au départ, Rodolphe Walgren est débordé par Laurent Fresnais (BMW Ekris M4 / BMW Team France). Laurent Fresnais  qui s’attaque ensuite avec succès à Arnaud Gomez tandis que Rodolphe Wallgren est contraint à l’abandon.

Après quinze minutes, Laurent Fresnais est successivement dépassé par Arnaud Gomez, Julien Lambert (Porsche Cayman / AGS Events) et Christopher Cappello (Ginetta G55 / CMR) tandis que Franck Leherpeur (Mercedes AMG / M Racing – YMR) part à la faute. 

Arnaud Gomez est le premier des leaders à s’arrêter pour céder le volant à son frère Olivier. Ses concurrents directs préfèrent retarder leur arrêt, et Laurent Dub (Porsche Cayman / Cool Racing) prend la piste en tête devant Olivier Gomez, Alexis Berthet (Ginetta G55 / CMR) et Nicolas Gomar (Ginetta G55 / AGS Events).

À vingt minutes de l’arrivée, Olivier Gomez ravit les commandes à Laurent Dub, victime d’une crevaison peu après. Le rythme s’accélère puisque Nicolas Gomar surprend Alexis Berthet, désormais menacé par Jean-Luc Deblangey (Porsche Cayman / Racing Technology) remonté rapidement. Nicolas Gomar écope toutefois d’un drive though, son partenaire Julien Lambert ayant accroché Mike Parisy, tandis que Jean-Luc Deblangey est piégé par la pluie dans les derniers tours. 

Olivier Gomez s’impose finalement avec quarante-cinq secondes d’avance sur Alexis Berthet et Nicolas Gomar. Grâce à ce podium, ce dernier reprend la tête de la catégorie Am avec son partenaire Julien Lambert.

Le prochain rendez-vous du Championnat de France FFSA GT aura lieu à Magny-Cours du 7 au 9 septembre.

ILS ONT DIT

Jim Pla (Mercedes AMG / AKKA-ASP Team) – 1er : « J’ai pris un départ moyen, mais j’ai pu repasser la Ginetta dès le premier tour avant de profiter de la dégradation des Audi. Dès lors, j’ai essayé de mettre du rythme pour creuser l’écart tout en économisant les pneus pour que Jean-Luc soit dans les meilleures conditions. »

Jean-Luc Beaubelique (Mercedes AMG / AKKA-ASP Team) – 1er : « Jim m’a confié une voiture bien placée et en excellent état. J’ai pu creuser l’écart sans forcer, et cela m’a permis de gérer cette avance jusqu’à l’arrivée malgré la pluie. Cette victoire nous replace bien au championnat après notre mauvaise opération à Pau. »

Thomas Laurent (Mercedes AMG / M Racing - YMR) – 2e : « C’était une belle pige en GT4, d’autant que le résultat est au rendez-vous. Le départ était un peu compliqué, je manquais de visibilité et j’ai perdu des places avant de remonter. Cela montre que nous avions le potentiel pour faire mieux, mais ce sera pour la prochaine fois ! Félicitations à Alexandre pour ce qu’il a accompli à seize ans, c’est de bon augure pour la suite de sa carrière. »

Alexandre Bardinon (Mercedes AMG / M Racing - YMR) – 2e : « Je suis content d’avoir su gérer la grosse pression que j’ai subie en fin de course. Cela m’a permis d’apprendre énormément, car l’adhérence s'est dégradée dans les trois derniers tours, mais j’ai pu assurer notre podium pour ma deuxième course en GT4. »

Grégory Guilvert (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) – 3e : « J’ai pris un bon départ qui m’a permis de suivre le plan de route que nous nous étions fixés. L’objectif était d’économiser les pneus avant que Fabien prenne le volant, mais j’ai sali mes gommes en manquant légèrement une corde. Nous nous sommes donc arrêtés plus tôt que les autres, car Fabien est plus doué que moi pour nettoyer les pneus. »

Fabien Michal (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) – 3e : « Ces deux podiums nous offrent de bons points pour revenir sur la tête du classement général. Nous avons le sentiment d’avoir véritablement lancé notre saison ce week-end à Dijon et nous sommes ravis du travail accompli par l’équipe. »
    
Arnaud Gomez (Maserati GranTurismo / GP 34 by Gemo Motorsport) – 1er Am : « Toute la clé du week-end était dans la gestion des pneumatiques. Notre travail du vendredi nous a véritablement été utile et je savais que je devais économiser les pneus pour mon frère. Je n’ai pensé qu’à ça et vu notre rythme, j’étais confiant pour le relais d’Olivier. »

Olivier Gomez (Maserati GranTurismo / GP 34 by Gemo Motorsport) – 1er Am : « C’était assez brouillon au début de mon relais, je ne savais pas vraiment où j’en étais, donc j’ai tout donné puisque les pneumatiques étaient bien frais. J’avais un excellent rythme et quand nous avons réalisé que nous étions largement en tête, nous avons décidé de gérer, encore plus avec la pluie ! »

Christopher Cappello (Ginetta G55 / CMR) – 2e Am : « C’était mon premier départ lancé en GT4. Avec Pierre-Alexandre Jean à ma droite, j’ai laissé parler son expérience pour qu’il me trace la route au bout de la ligne droite. Une fois le trafic un peu plus lissé, j’ai pu exploiter la voiture à travers quelques dépassements au culot et je suis ravi du travail accompli par CMR ce week-end ! »

Alexis Berthet (Ginetta G55 / CMR) – 2e Am : « Christopher m’a mis dans de bonnes conditions, même s’il faut toujours un peu de temps pour se remettre dans le rythme. J’ai beaucoup perdu derrière une Audi R8 LMS, mais j’ai réussi à trouver l’ouverture juste avant l’arrivée de la pluie. La Porsche derrière nous revenait fort, mais elle a fini par sortir et ce podium conclut cette belle première expérience en GT4. »

Julien Lambert (Porsche Cayman / AGS Events) – 3e Am : « C’est un podium satisfaisant après nos déboires de la veille, où nous avons manqué d’essence en fin de course. Aujourd’hui, j’ai pris un départ moyen et j’ai réussi à remonter au fil des tours avant de passer le témoin à Nicolas, mais il a écopé d’un drive-though après ma touchette avec Mike Parisy. Nous savons toutefois que notre rythme aurait pu nous permettre de finir deuxièmes en Am et de viser le top dix au général. »

Nicolas Gomar (Porsche Cayman / AGS Events) – 3e Am : « C’était une course de gestion. Quand je prends le volant, mon ingénieur m’a dit qu’il y avait trois Am à doubler et je l’ai fait. Le leader était trop loin, donc j’ai préféré gérer mes pneus avant mon drive through et ce podium me ravit après la bévue d’hier. »

 

Nogaro

30 mars - 2 avril 2018

Pau

11 - 13 mai 2018

Dijon

13 - 15 juillet 2018

Magny-Cours

7 - 9 septembre 2018

Barcelone

28 - 30 septembre 2018

Paul Ricard

13 - 14 octobre 2018