Guilvert et Michal sacrés Champions de France FFSA GT au bout du suspense !

14 octobre 2018

 

  • Pierre Sancinéna et Pierre-Alexandre Jean (Alpine A110 / CMR) remportent la dernière course de la saison 2018.
  • Grégory Guilvert, Fabien Michal et Saintéloc Racing monopolisent les titres en Pro-Am dès la première campagne de l’Audi R8 LMS GT4. 
  • Rodolphe Wallgren (Ginetta G55 / Speed Car) est couronné dans la catégorie Am.
  • AGS Events (Porsche Cayman) est titré chez les équipes en Am.

Alors que l’Alpine A110 de Pierre Sancinéna et Pierre-Alexandre Jean a remporté la dernière course de la saison 2018, tous les titres en jeu ont enfin été attribués. Au bout du suspense, Grégory Guilvert, Fabien Michal et Saintéloc Racing deviennent Champions de France FFSA GT dès la première campagne de l’Audi R8 LMS GT4. Dans la catégorie Am, Rodolphe Wallgren (Ginetta G55 / Speed Car) est couronné, tout comme AGS Events (Porsche Cayman) chez les équipes. 

Avant cette finale au Circuit Paul Ricard, trois équipages sont encore en lice : Grégory Guilvert / Fabien Michal (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing), Benjamin Lariche / Robert Consani (Ginetta G55 / Speed Car) et Jim Pla / Jean-Luc Beaubelique (Mercedes-AMG / AKKA-ASP Team).

Au départ, Matthew George (Aston Martin Vantage / Generation AMR Super Racing) devance Jim Pla, les Alpine A110 de Pierre-Alexandre Jean et Soheil Ayari, Steven Palette (Porsche Cayman / IMSA Performance) et Grégory Guilvert. Benjamin Lariche s’élance de la dernière position après le changement de moteur effectué lors des essais vendredi. 

Si Jim Pla s’empare des commandes à la sortie du premier virage devant Pierre-Alexandre Jean et Steven Palette, Matthew George reprend l’ascendant sur ses adversaires pour récupérer son bien au huitième tour. En parallèle, Ricardo van der Ende (BMW M4 / L’Espace Bienvenue) réalise une belle remontée en gagnant dix places pour revenir au pied du podium dans la première partie de course.  

Vingt-quatrième à l’ouverture de la fenêtre de changement de pilotes, Benjamin Lariche est le premier à s’arrêter pour passer le témoin à Robert Consani. Respectivement deuxième et quinzième, Jim Pla et Grégory Guilvert préfèrent allonger leur relais avant de céder le volant à Jean-Luc Beaubelique et Fabien Michal. Quand les différentes stratégies s’alignent, Jean-Luc Beaubelique compte huit secondes d’avance sur James Holder, victime d’une crevaison après un duel avec Pierre Sancinéna. Le Normand en profite pour se hisser au deuxième rang et se lancer à la poursuite d’un leader qui doit l’emporter pour espérer être sacré.  

Les dix dernières minutes intensifient encore plus la lutte à distance entre les prétendants. Douzième, Fabien Michal multiplie les dépassements pour revenir dans le top dix tandis que Jean-Luc Beaubelique doit faire face aux attaques de Pierre Sancinéna. À trois minutes du drapeau à damier, l’Alpine trouve l’ouverture et s’échappe après un ultime sursaut d’orgueil du pilote Mercedes.  

Pierre Sancinéna s’impose finalement devant Jean-Luc Beaubelique et Olivier Jouffret (Porsche Cayman / Vic’Team). Cinquièmes du classement Pro-Am à l’arrivée, Fabien Michal et Grégory Guilvert deviennent Champions de France FFSA GT tandis que Saintéloc Racing remporte le titre chez les équipes ! 

MASERATI DOUBLE LA MISE, WALLGREN COURONNÉ EN AM

Dans la catégorie Am, Clément Dub (Porsche Cayman / Cool Racing) est le mieux placé sur la grille, mais tous les regards sont tournés sur les deux dernières voitures en lice pour le titre : la Ginetta G55 de Rodolphe Wallgren et la Porsche Cayman de Julien Lambert / Nicolas Gomar.  

Le départ permet à Clément Dub de garder les commandes devant Laurent Fresnais (BMW Ekris M4 / BMW Team France). Christopher Cappello (Ginetta G55 / CMR), Arnaud Gomez (Maserati GranTurismo / GP 34 by Gemo Motorsport) et Nicolas Gomar se disputent la troisième place alors que Rodolphe Wallgren glisse hors des points en préférant jouer la sécurité. 

Peu avant l’ouverture de la fenêtre de changement de pilotes, Arnaud Gomez et Nicolas Gomar prennent définitivement l’avantage sur Christopher Cappello. Devant eux, Laurent Fresnais ravit la tête à Clément Dub avant de s’engouffrer dans la voie des stands, mais son partenaire Élie Dubelly crève dès le début de son relais. Après avoir pris le témoin de son fils, Laurent Dub reprend la piste en première position, mais Olivier Gomez ne tarde pas à placer sa Maserati au sommet de la catégorie et s’envole vers la victoire.  

Le duel à distance pour le titre se poursuit entre Julien Lambert, alors troisième, et Rodolphe Wallgren, bien revenu à mi-course. Le Montpelliérain n’a plus qu’à gérer pour être couronné, mais il perd son capot à dix minutes de l’arrivée.  

Malgré ce handicap et le dépassement de Julien Lambert sur Laurent Dub, Rodolphe Wallgren tient bon et devient Champion de France FFSA GT parmi les pilotes amateurs. Chez les équipes, la structure AGS Events devance finalement Speed Car pour quatre unités. 

Auteurs de trente-neuf dépassements sur les deux courses, Robert Consani et Benjamin Lariche gagnent le dernier Pirelli Challenge de la saison. Récompensés pour leurs coups d’éclats durant le week-end, Matthew George (Pro), Pierre-Alexandre Jean (Silver) et Clément Dub (Am) repartent du Var avec une montre Certina.  

Sous un grand soleil et devant un public nombreux, le rideau se baisse définitivement sur la saison 2018 du Championnat de France FFSA GT, rythmée sur chacun de ses rendez-vous et indécise jusqu’au dernier drapeau à damier. 

ILS ONT DIT

Pierre-Alexandre Jean (Alpine A110 / CMR) – 1er : « Après la course d’hier, je m’étais donné l’objectif de finir une place plus haut aujourd’hui et c’est chose faite. Mon relais a été assez intense, mais j’ai pu rendre une voiture en bon état à Pierre. C’est vraiment génial de terminer ma première saison sur une victoire, la deuxième avec Alpine, et bien placé au classement général. Vivement l’an prochain ! »

Pierre Sancinéna (Alpine A110 / CMR) – 1er : « Je suis très content de cette victoire. Quand j’ai pris le volant, je ne pensais pas pouvoir aller chercher Jean-Luc, ce petit point rouge qui paraissait si loin. Heureusement, j’ai vu sur le dashboard que je lui reprenais une seconde au tour et cela m’a d’autant plus motivé. J’ai vite su que tout se jouerait dans les deux dernières boucles. Ma première tentative a échoué, mais la deuxième était la bonne et j’en suis ravi ! »

Jim Pla (Mercedes AMG / AKKA-ASP Team) – 2e : « Nous ne pouvions pas faire grand-chose de plus dans l’optique du titre. Sur mon relais, je savais que l’Aston Martin serait rapide, mais moins performante une fois le changement de pilote effectué. Jean-Luc a fait ce qu’il a pu et il a bien défendu. Pour être honnêtes, nous n’avons pas vraiment de regret et nous avons hâte d’être à Bahreïn pour la FIA GT Nations Cup ! »

Jean-Luc Beaubelique (Mercedes AMG / AKKA-ASP Team) – 2e : « Je tiens à saluer nos adversaires pour leur titre. Nous avons conscience que nous ne l’avons pas perdu aujourd’hui, mais plutôt à Magny-Cours en passant complètement à côté de notre week-end. Cette manche nous a fait du mal sur le plan comptable, mais nous n’allons pas réécrire l’histoire. J’ai pris du plaisir au volant cette saison et j’espère que cela continuera à Bahreïn et l’an prochain ! »

Éric Trémoulet (Porsche Cayman / Vic’Team) – 3e : « Même si ce n’est pas la marche du podium que nous visions, cela reste un excellent résultat puisque nous sommes à nouveau la première Porsche. Nous sommes ravis de finir la saison sur un quatrième podium de suite et c’est de bon augure pour l’année prochaine ! » 

Olivier Jouffret (Porsche Cayman / Vic’Team) – 3e : « C’était une belle fin de saison avec deux podiums à domicile devant nos partenaires. C’était compliqué de suivre l’Alpine et la Mercedes aujourd’hui, mais c’est la course et nous n’avons aucun doute que les choses iront encore mieux pour nous en 2019 ! »

Grégory Guilvert (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) – Champion de France FFSA GT : « Je suis extrêmement satisfait de ce titre ! Je tiens vraiment à remercier Saintéloc Racing et ses partenaires, notamment IDEC, qui nous ont permis de montrer notre pointe de vitesse dans le cadre de ce championnat. Fabien est extrêmement performant face aux autres pilotes amateurs et nous avons su former un binôme complémentaire tout au long de l’année. J’aurais aimé batailler aux avant-postes ce week-end pour la beauté du sport, mais je reste extrêmement satisfait de notre saison. »

Fabien Michal (Audi R8 LMS / Saintéloc Racing) – Champion de France FFSA GT : « Je me sentais redevable envers les efforts fournis par l’équipe durant la nuit. J’avais beau partir en dehors du top dix, il était clair dans ma tête que j’irais chercher les points nécessaires. C’était l’objectif et je savais que j’avais fait le travail à cinq minutes de la fin, même sans la pénalité de Christophe et Lonni. Je me sens béni des dieux. Cela fait dix ans que Grégory courait après un titre... Pour ma part, j’arrive en GT4 l’an passé et je deviens vice-champion Am avec Georges Cabanne. Cette fois, je suis Champion de France FFSA GT ! C’est incroyable pour quelqu’un qui est venu sur le tard en sport automobile et je souhaite à beaucoup d’autres quadragénaires de vivre cela ! »

Arnaud Gomez (Maserati GranTurismo / GP 34 by Gemo Motorsport) – 1er Am : « Après un départ mouvementé, je me suis rapidement mis dans le bon wagon tout en veillant à préserver les pneumatiques pour qu’Olivier puisse attaquer jusqu’à l’arrivée et c’est ce qu’il a fait. Cette voiture est géniale, nous n’avions qu’à faire de notre mieux au volant. Chaque fois que nous avons été présents, nous avons atteint le podium. C’est le signe d’une saison réussie et j’espère que nous parviendrons à revenir pour un programme complet ! »

Olivier Gomez (Maserati GranTurismo / GP 34 by Gemo Motorsport) – 1erAm : « Cela nous fait trois victoires avec la même stratégie. Avec la fin de la saison, c’est le moment de remercier Ebac, Maserati, GP 34 et Gemo Motorsport pour leur travail incroyable tout au long de l’année, mais aussi SRO pour toute la structure de ces événements. Bravo et merci à tous ! »

Nicolas Gomar (Porsche Cayman / AGS Events) – 2e Am : « C’était un week-end compliqué puisque des problèmes techniques nous ont contraints d’adapter notre pilotage. Nous savions qu’il serait compliqué d’être titrés, mais nous sommes aussi conscients que nous ne l’avons pas perdu sur une seule course. Nous allons corriger ces petits détails pour l’an prochain, mais le titre chez les équipes est une belle consolation pour une jeune structure comme la mienne. C’est d’autant plus une satisfaction que nous l’obtenons grâce au podium de notre autre voiture à Pau. »

Julien Lambert (Porsche Cayman / AGS Events) – 2e Am : « C’était une très belle saison pour une équipe jeune qui n’a cessé de progresser. Nicolas y consacre beaucoup de temps et de moyens pour la développer et je pense que tous les pilotes du plateau rêveraient d’être dans une telle structure. Il reste du travail, des erreurs à corriger, mais l’esprit et la courbe de progression vont vraiment dans le bon sens ! »

Clément Dub (Porsche Cayman / Cool Racing) – 3e Am : « J’ai toujours l’objectif de prendre un maximum d’avance dans le premier relais, mais je pense que j’y suis allé un peu fort et mon père a dû le ressentir au niveau des pneus. Ce podium est d’autant plus plaisant que c’est un peu une surprise puisque nous faisons d’habitude la différence dans la première course. »

Laurent Dub (Porsche Cayman / Cool Racing) – 3e Am : « La voiture était un peu délicate, mais Clément m’avait laissé tellement d’avance que je n’ai eu qu’à gérer. Ce double podium fait vraiment très plaisir, encore plus lorsqu’il vient conclure une saison pleine de plaisir ! »

Rodolphe Wallgren (Ginetta G55 / Speed Car) – Champion de France FFSA GT Am : « J’avais une stratégie qui consistait à éviter le moindre accrochage. J’ai laissé passer beaucoup de monde dans le premier relais afin de remonter dans la dernière demi-heure. Hormis une légère touchette avec une BMW à l’origine de mon problème de capot en fin de course, tout s’est déroulé comme prévu. Ce titre de Champion de France Amateur est significatif. C’est une grande satisfaction, surtout après quelques mésaventures cette saison. Je me concentre désormais sur l’année prochaine, où j’aimerais bien rouler en Pro-Am avec un Silver ! »

Nogaro

30 mars - 2 avril 2018

Pau

11 - 13 mai 2018

Dijon

13 - 15 juillet 2018

Magny-Cours

7 - 9 septembre 2018

Barcelone

28 - 30 septembre 2018

Paul Ricard

13 - 14 octobre 2018