Jean et Lémeret doublent la mise à Nogaro

22 avril 2019

Pierre-Alexandre Jean et Stéphane Lémeret (Alpine A110 GT4 / CMR) ont récidivé lors de la deuxième course du Championnat de France FFSA GT à Nogaro en s’imposant face aux polemen Grégory Guilvert / Fabien Michal (Audi R8 LMS GT4 / Saintéloc Racing) et leurs équipiers Stéphane Tribaudini / Rudy Servol (Alpine A110 GT4 / CMR). Dans la catégorie Am, Valentin Simonet et Pascal Huteau (Ginetta G55 GT4 / K-Worx) ont arraché la victoire dans le dernier tour.

Dès le premier virage, Pierre-Alexandre Jean fait l’extérieur à Grégory Guilvert pour s’installer aux commandes de la course. Derrière eux, Simon Gachet (Audi R8 LMS GT4 / Saintéloc Racing) s’empare de la troisième place face à Jim Pla (Mercedes AMG GT4 / AKKA-ASP Team) et Soheil Ayari (Alpine A110 / CMR). 

Rapidement, les deux hommes de tête se détachent du peloton, mais la bagarre fait rage derrière Simon Gachet. Après de nombreuses tentatives dans les vingt premières minutes, Jim Pla trouve enfin l’ouverture sur l’Audi et peut se lancer à la chasse des leaders. 

Les prétendants à la victoire effectuent d’ailleurs leur changement de pilote obligatoire dans le même tour, à l’exception de Soheil Ayari, rentré plus tôt, et de Simon Gachet, qui passait le relais à Éric Debard au tout dernier moment. Dans la foulée, l’équipage de l’Audi était pénalisé d’un stop-and-go pour être entré dans les stands quelques dixièmes après la fermeture de la fenêtre, perdant alors toute chance d’obtenir un bon résultat.

Lorsque les stratégies s’alignent, l’ordre reste inchangé avec Stéphane Lémeret devant Fabien Michal et Jean-Luc Beaubelique. Ce dernier est toutefois menacé par Rudy Servol et Fabien Barthez (Mercedes AMG GT4 / AKKA-ASP Team), dont les voitures s’élançaient respectivement neuvième et onzième sur la grille. 

Si Stéphane Lémeret contrôle les débats pour signer son deuxième succès devant Fabien Michal, Rudy Servol exploite parfaitement une erreur de Jean-Luc Beaubelique pour monter sur la troisième marche du podium dans les derniers tours. 

Pour son retour en Championnat de France FFSA GT, Fabien Barthez complète le top cinq, suivi par Benoit Lison (Alpine A110 GT4 / Mirage Racing), Cyril Saleilles (Porsche 718 Cayman GT4 / Cool Racing), Olivier Jouffret (Porsche 718 Cayman GT4 / Team Jouffruit by Vic’Team), Edouard Cauhaupé (Mercedes AMG GT4 / CD Sport) et Rodolphe Wallgren (Alpine A110 GT4 / Speed Car), tous ayant gagné un rang après l’abandon de Bruno Hernandez.

Forts de leur doublé à Nogaro, Stéphane Lémeret et Pierre-Alexandre Jean comptent quatorze points d’avance sur Fabien Michal et Grégory Guilvert au classement général. Les pilotes de l’Audi R8 LMS GT4 se voient toutefois offrir deux montres Certina pour leur double pole position du week-end. En parallèle, l’équipage Romain Brandela / Morgan Moulin-Traffort (BMW M4 GT4 / 3Y Technology) remporte le Challenge Pirelli après avoir dépassé trente-cinq concurrents sur l’ensemble des deux courses.    

Néanmoins, à l'issue de l'épreuve, le Comité Sportif a décidé de revoir l'équilibre de performances de divers équipages. Plusieurs d'entre eux se verront pénalisés pour les prochaines courses conformément  à la décision 79.                                                                                           

SIMONET / HUTEAU ARRACHENT LA VICTOIRE EN AM 

Dans la catégorie Am, Shahan Sarkissian (Ginetta G55 GT4 / K-Worx) est le mieux placé sur la grille devant Antoine Morisset (Ginetta G55 GT4 / GM Sport) et Julien Lambert (Porsche 718 Cayman GT4 / AGS Events).

Le classement évolue vite puisque le Libanais sort de la piste au premier virage. Julien Lambert s’empare de la tête devant Lucas Frayssinet (BMW M4 GT4 / 3Y Technology), mais celui-ci voit sa course s’arrêter dans le bac à graviers au quatrième tour. Un temps devancés par Xavier Dayraut (Porsche Cayman GT4 / AGS Events), Antoine Morisset et Danila Ivanov (Alpine A110 GT4 / Speed Car) répliquent rapidement pour s’installer sur le podium provisoire.

Le trio se livre une bataille magnifique et Antoine Morisset exploite une sortie de Julien Lambert pour reprendre la première place avant la fenêtre de changement de pilotes. Les trois équipages passent dans les stands dans le même tour, mais les leaders réalisent la mauvaise opération puisque c’est Dmitry Gvazava (Alpine A110 GT4 / Speed Car) qui émerge devant Nicolas Gomar et Pascal Huteau (Ginetta G55 GT4 / K-Worx).

Pascal Huteau est toutefois le véritable homme fort de la fin de course. Après avoir pris le dessus sur Nicolas Gomar, il s’attaque avec succès à Dmitry Gvazava dans le dernier tour pour s’offrir la victoire avec 0’’411 d’avance ! 

Au classement général, Pascal Huteau et Valentin Simonet s’emparent des commandes avec trois unités d’avance sur le duo Nicolas Gomar / Julien Lambert.

Le Championnat de France FFSA GT prend désormais la direction de Pau pour le deuxième rendez-vous de la saison (17-19 mai).

ILS ONT DIT

Pierre-Alexandre Jean (Alpine A110 GT4 / CMR) – 1er : « J’ai beaucoup réfléchi avant le départ. J’avais remarqué qu’il avait été donné assez tôt hier, donc j’ai préparé la voiture pour tenter quelque chose d’entrée. Une fois la manœuvre réussie, il n’y avait plus qu’à gérer et Stéphane a fait ce qu’il fallait pour sceller cette deuxième victoire. C’est difficile d’espérer mieux pour commencer la saison, mais nous savons que le championnat est encore long ! » 

Stéphane Lémeret (Alpine A110 GT4 / CMR) – 1er :« C’est un week-end parfait pour un retour réussi en Championnat de France FFSA GT. Encore une fois, je tiens à saluer la qualité du travail accompli par Pierre-Alexandre. Il a réalisé un départ de toute beauté avant de gérer à la perfection la voiture durant son relais. Son niveau de maturité et d’implication est tout simplement incroyable et j’ai déjà hâte de le retrouver à Pau ! »

Grégory Guilvert (Audi R8 LMS GT4 / Saintéloc Racing) – 2e :« J’ai un peu raté mon départ et Pierre-Alexandre en a profité avec un dépassement propre à l’extérieur. Notre début de course a été solide avant que je ne préserve les pneus en vue du relais de Fabien. J’ai réussi à me maintenir à quatre secondes de la tête, mais nous avons encore perdu de précieuses secondes aux stands. Ce sont toutefois de bons points en poche et ils seront importants face aux équipages de qualité présents cette année. »

Fabien Michal (Audi R8 LMS GT4 / Saintéloc Racing) – 2e :« J’ai essayé de prendre un rythme soutenu pour rester au contact de Stéphane, mais cela n’a pas suffi. Nous pouvons toutefois repartir de Nogaro en sachant que nous avons tout donné. Nous avons perdu du temps dans les stands, mais aussi quand j’ai pris un peu de pick-up dans mon tour de sortie. Cela n’aurait pas changé l’issue de la course, donc je préfère retenir les points pris ce week-end. »

Stéphane Tribaudini (Alpine A110 GT4 / CMR) – 3e : « Ce podium lance bien notre saison. Mon relais était compliqué, car le groupe de chasse était composé de pilotes d’un excellent niveau. Toutes les voitures se valent en pneus neufs, donc j’ai préféré calmer le jeu pour économiser mes gommes et laisser une voiture performante à Rudy. Pour son premier week-end en GT4, il a effectué une superbe remontée pour nous offrir ce beau résultat ! »

Rudy Servol (Alpine A110 GT4 / CMR) – 3e :« C’est fabuleux de revenir sur le podium, car cela faisait cinq ans que je n’avais pas été sur un circuit. J’avais un peu perdu mes repères, mais l’équipe CMR m’a mis dans les meilleures conditions pour réaliser cette performance. Stéphane est très humble, mais il s’agit avant tout d’un travail collectif. Grâce à ses efforts et ceux de l’équipe, je n’avais plus qu’à m’appliquer pour atteindre le podium ! »

Valentin Simonet (Ginetta G55 GT4 / K-Worx) – 1er Am : « J’étais bloqué derrière un concurrent pendant presque tout mon relais et comme l’un de mes équipiers s’est accroché avec lui, je pense que j’ai bien fait de rester sage. Je me suis appliqué pour laisser une voiture dans les meilleures conditions à Pascal et il a su l’exploiter à la perfection pour nous offrir cette victoire en fin de course. »

Pascal Huteau (Ginetta G55 GT4 / K-Worx) – 1er Am : « Dès que je me suis installé au volant, j’ai tout débranché ! Mon objectif était de sortir l’artillerie jusqu’au drapeau à damier et cela n’a été que du plaisir. L’équipe nous a préparé une voiture au top et le bilan du week-end est extrêmement concluant puisque nous avons atteint tous nos objectifs. La saison s’annonce passionnante face à la Porsche de Julien et Nicolas, mais aussi l’Alpine du duo russe. »

Danila Ivanov (Alpine A110 GT4 / Speed Car) – 2e Am :« Cela fait seulement deux mois que nous travaillons avec Speed Car. Leur travail a été irréprochable jusqu’ici. Nous n’avons qu’à dire deux mots à Pascal Destembert pour que le moindre souci soit résolu en un claquement de doigts. Nous sommes déçus de ne pas avoir réussi à conserver la première place, mais nous les remercions vraiment pour leur travail sur ce week-end. »

Dmitry Gvazava (Alpine A110 GT4 / Speed Car) – 2e Am : « Je suis un peu déçu d’avoir laissé filer la victoire. La Ginetta mange beaucoup moins ses pneus que l’Alpine. En fait, je ne pensais même pas qu’il serait possible après une heure de course qu’une voiture puisse me dépasser à l’extérieur de l’avant-dernier virage. Malheureusement, le sport automobile est fait ainsi et nous reviendrons plus forts. »

Julien Lambert (Porsche 718 Cayman GT4 / AGS Events) – 3e Am : « J’ai longtemps suivi le train de pilotes Pro où il y avait beaucoup de différences entre les voitures. Parmi elles, une BMW faisait le bouchon dans les virages avant de s’échapper en ligne droite. C’était impossible de la dépasser, donc j’ai essayé de suivre le rythme avant une petite boulette qui m’a fait perdre la tête de la catégorie. La voiture n’avait pas de dégât, mais nous devons étudier pourquoi nos performances ont chuté en fin de course. »

Nicolas Gomar (Porsche 718 Cayman GT4 / AGS Events) – 3e Am :« La BMW était tout simplement indépassable. Je n’avais pas le châssis pour la dépasser dans les parties serrées et je manquais de moteur dans les lignes droites. C’était assez usant psychologiquement, surtout quand je voyais les Alpine et les Ginetta à l’équilibre redoutable. Je veux retenir le podium et nos progrès sur nos réglages, mais je risque de me refaire cent fois le film de la course dans ma tête en me disant que la victoire était à notre portée si j’avais réussi à déborder la BMW. »

Nogaro

19 - 22 avril 2019

Pau

17 - 19 mai 2019

Ledenon

5 - 7 juillet 2019

Spa-Francorchamps

25 - 27 juillet 2019

Magny-Cours

13 - 15 septembre 2019

Paul Ricard

12 - 13 octobre 2019