Jean et Lémeret reprennent les commandes à Lédenon

7 juillet 2019

Auteur d’un excellent départ, l’équipage formé par Pierre-Alexandre Jean et Stéphane Lémeret (Alpine A110 GT4 / CMR) s’est offert à Lédenon sa troisième victoire de la saison devant Stéphane Tribaudini / Rudy Servol (Alpine A110 GT4 / CMR) et Thomas Drouet / Benjamin Ricci (Mercedes-AMG GT4 / AKKA-ASP Team). Dans la catégorie Am, Valentin Simonet et Pascal Huteau (Ginetta G55 GT4 / K-Worx) ont mis un terme à la série de Nicolas Gomar et Julien Lambert (Porsche 718 Cayman GT4 CS MR / AGS Events), toujours leaders du classement général. 

Dans des conditions plus douces que samedi, Soheil Ayari (Alpine A110 GT4 / CMR) s’installe pour la première fois de la saison en pole devant Nicolas Schatz (Ginetta G55 GT4 / Schatz-Lestienne Racing), Jim Pla (Mercedes-AMG GT4 / AKKA-ASP Team), Pierre-Alexandre Jean et Grégory Guilvert (Audi R8 LMS GT4 / Saintéloc Racing).

Quatrième sur la grille, Pierre-Alexandre Jean s’empare immédiatement des commandes face à Soheil Ayari. Derrière, les cartes sont redistribuées par deux incidents : un accrochage entre Steven Palette (Audi R8 LMS GT4 / IMSA Performance) et Grégoire Demoustier (Alpine A110 GT4 / Bodemer Auto) au premier virage, puis un autre entre Jim Pla et Nicolas Schatz au deuxième tour. 

Derrière le duo CMR en tête, Thomas Drouet (Mercedes-AMG GT4 / AKKA-ASP Team) émerge de la treizième à la troisième place, suivi par Vincent Beltoise (Alpine A110 GT4 / Mirage Racing), parti dix-neuvième. La hiérarchie se stabilise après l’abandon sur problème de freins de Soheil Ayari. Pierre-Alexandre Jean mène alors devant Thomas Drouet, Vincent Beltoise, Gaël Castelli (Alpine A110 GT4 / Mirage Racing) et Mike Parisy (Mercedes-AMG GT4 / AKKA-ASP Team). 

Le leader passe à l’offensive pour creuser l’écart et compenser la pénalité de dix secondes aux stands pour équilibrer le niveau de son équipage. Malgré ses efforts, son partenaire Stéphane Lémeret prend la piste derrière l’équipier de Vincent Beltoise, Benoit Lison (Alpine A110 GT4 / Mirage Racing), mais celui-ci écope d’un stop-and-go pour ne pas avoir respecté le temps minimum obligatoire lors de son arrêt.

Stéphane Lémeret n’attend toutefois pas la pénalité pour trouver l’ouverture sur Benoit Lison et distancer Benjamin Ricci et Rudy Servol. Si son avance est réduite par la neutralisation provoquée par l’accrochage entre Éric Debard (Audi R8 LMS GT4 / Saintéloc Racing) et Alain Ferté (Alpine A110 GT4 / Bodemer Auto), le Belge ne tremble pas dans les dernières minutes pour sceller la troisième victoire de son binôme tandis que Rudy Servol offre le doublé à CMR en dépassant Benjamin Ricci à la relance.

Auteur d’un excellent passage aux stands avec Nicolas Prost, Jean-Charles Rédélé (Alpine A110 GT4 / Bodemer Auto) prend la quatrième place devant Fabien Michal (Audi R8 LMS GT4 / Saintéloc Racing). Rodolphe Wallgren (Alpine A110 GT4 / Speed Car) se classe sixième, suivi par Christopher Campbell (BMW M4 GT4 / L’Espace Bienvenue), Olivier Pernaut (Audi R8 LMS GT4 / Orhès Racing), Édouard Cauhaupé (Mercedes-AMG GT4 / CD Sport) et Romain Brandela (BMW M4 GT4 / 3Y Technology), vainqueur du Challenge Pirelli avec son équipier Morgan Moulin-Traffort après avoir gagné trente-et-une positions sur les deux courses du week-end. 

Vincent Beltoise était également récompensé pour sa combativité dans le premier relais en se voyant remettre la Coupe Robert Benoist, décernée en l’honneur du pilote devenu espion durant la Seconde Guerre mondiale.

Au championnat, Grégory Guilvert / Fabien Michal conservent leur avantage sur Pierre-Alexandre Jean / Stéphane Lémeret pour un point tandis que Stéphane Tribaudini / Rudy Servol et Robert Consani / Benjamin Lariche restent en embuscade avant la seconde moitié de saison.

HUTEAU ET SIMONET SE RELANCENT

Dans la catégorie Am, Valentin Simonet est le mieux placé sur la grille devant Wilfried Cazalbon (Ginetta G55 GT4 / CMR), Shahan Sarkissian (Ginetta G55 GT4 / K-Worx) et Julien Lambert. Initialement cinquième, Danila Ivanov (Alpine A110 GT4 / Speed Car) voit ses espoirs s’envoler dans un surprenant accrochage avec Xavier Dayraut (Porsche Cayman GT4 CS MR / AGS Events) lors du tour d’installation. 

Dans un peloton bouleversé par les différents incidents en début de course, Julien Lambert réalise une entame parfaite en remontant à la première place dans les dix premières minutes face à Valentin Simonet et Shahan Sarkissian. Derrière, Pascal Gibon (Mercedes-AMG GT4 / AKKA-ASP Team) et Gilles Vannelet (Porsche Cayman GT4 CS MR / AGS Events) se disputent la quatrième position avant d’être débordé par Christophe Hamon (Audi R8 LMS GT4 / Full Motorsport).

Le tiercé de tête reste identique après la fenêtre de changements de pilotes et Nicolas Gomar conserve les commandes pour son équipage face à Pascal Huteau et Jihad Aboujaoude. Pascal Huteau passe toutefois la vitesse supérieure à vingt minutes de l’arrivée en surprenant Nicolas Gomar. En parallèle, Sylvain Caroff (Ginetta G55 GT4 / Schatz-Lestienne Racing) poursuit les efforts de son partenaire Erwan Bastard et réussit à atteindre le podium alors que les deux hommes s’élançaient depuis la dernière place sur la grille.

Si la neutralisation en fin de course permet à Nicolas Gomar de revenir au contact de Pascal Huteau, le leader ne craque pas et signe la deuxième victoire de son duo cette année face au leader de la catégorie et Sylvain Caroff. Auteur d’une belle fin de course, Gwenael Delomier (Audi R8 LMS GT4 / Full Motorsport) remonte au quatrième rang aux dépens de Jihad Aboujaoude. 

Au classement général, Julien Lambert et Nicolas Gomar comptent désormais cinquante-neuf points d’avance sur Pascal Huteau / Valentin Simonet, les deux équipages ayant monopolisé les victoires en cette première moitié de saison. 

Par ailleurs, Soheil Ayari, Valentin Simonet, Robert Consani et Nicolas Gomar se sont vu remettre une montre Certina pour leur pole position obtenue ce week-end. 

La prochaine étape du calendrier mènera les concurrents à Spa-Francorchamps, où le Championnat de France FFSA GT évoluera en support des prestigieuses Total 24 Hours of Spa du 23 au 27 juillet 2019. 

ILS ONT DIT

Pierre-Alexandre Jean (Alpine A110 GT4 / CMR) – 1er :« J’ai préparé ce départ tout au long de la nuit, mais je ne m’attendais pas à prendre la tête dès le premier virage. L’objectif était ensuite de creuser l’écart pour compenser notre pénalité de dix secondes aux stands sans trop user les pneumatiques. Nous avions aussi à cœur de rebondir après notre disqualification hier pour une pièce non homologuée et cette victoire nous relance idéalement. Le travail de l’équipe a payé et nous faisons une bonne opération au classement général sur l’ensemble du week-end même si c’était loin d’être facile ! »

Stéphane Lémeret (Alpine A110 GT4 / CMR) – 1er : « Je m’étais préparé à une grosse épreuve physique, mais Pierre-Alexandre a tellement fait du bon travail au départ que c’en était presque facile. Ce n’est pas la première fois qu’il prend la tête alors qu’il n’est pas en pole et c’est ce qui a fait la différence aujourd’hui. Nous avons perdu les commandes face à un concurrent parti trop tôt des stands, mais justice a été faite. Je n’avais plus qu’à gérer les pneus et j’étais d’autant plus prudent que nous avons connu deux crevaisons en fin de course la semaine dernière en GT4 European Series ! »

Stéphane Tribaudini (Alpine A110 GT4 / CMR) – 2e :« En partant dixième, on s’expose toujours à des premiers tours animés. La procédure de départ m’a un peu surpris et je me suis fait déboîter. J’ai dû prendre des risques au premier virage pour rattraper quelques places avant de me faufiler entre cinq voitures lors de l’incident de Jim Pla. C’était sportif, mais j’étais dans le rythme et après avoir cédé face à quelques concurrents un peu chauds, j’ai vraiment veillé à rester très souple au volant pour faciliter le travail de Rudy qui a su faire les bons dépassements aux moments parfaits. »

Rudy Servol (Alpine A110 GT4 / CMR) – 2e :« La voiture était constante avec une bonne motricité. Il n’y avait qu’à attaquer, freiner tard et s’appliquer pour dépasser le plus rapidement possible et finir le travail. En ressortant des stands, je m’attendais à jouer la cinquième place au mieux, donc ce podium est une belle surprise et nous en remercions toute l’équipe pour leur travail. »

Thomas Drouet (Mercedes-AMG GT4 / AKKA-ASP Team) – 3e :« Au départ, il fallait passer aux bons endroits pour éviter les soucis. Malheureusement, l’accident de notre équipier Jim Pla nous a permis de remonter. Après ce slalom, j’ai dû gérer les pneus, mais tout s’est bien déroulé comme prévu. Après deux premiers week-ends difficiles, ce podium fait plaisir et nous fait du bien. »

Benjamin Ricci (Mercedes-AMG GT4 / AKKA-ASP Team) – 3e :« J’avais un peu d’appréhension vu la forte dégradation que nous avons subie hier, mais nous avons bien travaillé avec les ingénieurs pour rectifier le tir. Thomas a fait de l’excellent travail, mais j’ai dû composer avec le retour des Alpine en fin de course. J’ai réussi à tenir et c’est une bonne chose ! »

Valentin Simonet (Ginetta G55 GT4 / K-Worx) – 1er Am :« Cette victoire s’est fait attendre depuis celle de Nogaro ! Nous avons connu quelques soucis, comme une transmission cassée hier, mais c’est bon de concrétiser notre pointe de vitesse en nous qualifiant puis en luttant parmi les pilotes professionnels. Il a fallu tenir, économiser les pneus avec cette chaleur, mais Pascal et l’équipe ont su faire du superbe travail pour récompenser nos efforts. Nous allons désormais tout donner pour enchaîner et tenter de rattraper les leaders ! »

Julien Lambert (Porsche 718 Cayman GT4 CS MR / AGS Events) – 2e Am : « J’ai encore pris beaucoup de plaisir avec une voiture très agréable dans mon relais. Notre série de victoires s’arrête, mais nous ne sommes pas déçus, car notre bilan reste extrêmement positif - voire parfait - pour ce week-end marquant les dix ans de l’équipe sur ses terres. »

Nicolas Gomar (Porsche 718 Cayman GT4 CS MR / AGS Events) – 2e Am :« Je suis ravi pour Valentin et Pascal qui méritaient cette victoire. Je préfère les courses où il faut attaquer à celles où il faut gérer et j’ai mis trop de temps à caler mon pilotage par rapport aux changements effectués en vue des conditions plus fraîches. Je tire mon chapeau à Julien, qui a encore fait une superbe remontée dans le peloton et prouve une fois de plus qu’un bon équipage d’amateurs travaillant bien et de manière homogène n’a pas à rougir parmi les professionnels ! »

Erwan Bastard (Ginetta G55 GT4 / Schatz-Lestienne Racing) – 3e Am :« Ce podium fait vraiment plaisir puisque nous partions derniers après que le moteur s’est mis en mode sécurité en raison de la chaleur en qualifications. Il fallait remonter tout en prenant du plaisir et le rythme était au rendez-vous. Sylvain a pu poursuivre sur la même lancée pour aller chercher cette troisième place à laquelle je ne m’attendais pas du tout ce matin encore. »

Sylvain Caroff (Ginetta G55 GT4 / Schatz-Lestienne Racing) – 3e Am : « Nous avions tout à gagner aujourd’hui. Erwan avait amorcé une belle remontée tout en me laissant une voiture parfaite. À partir de là, il fallait attaquer un peu plus pour chercher ce deuxième podium qui montre que nous sommes désormais dans le match. Ce sera un peu plus compliqué à Spa, mais nous n’allons pas compter nos efforts ! »

Nogaro

19 - 22 avril 2019

Pau

17 - 19 mai 2019

Ledenon

5 - 7 juillet 2019

Spa-Francorchamps

25 - 27 juillet 2019

Magny-Cours

13 - 15 septembre 2019

Paul Ricard

12 - 13 octobre 2019